Modalités d'organisation

Modalités d'organisation choisies pour l'entraîneur

Elles se situent au niveau
  • De l’organisation des différentes phases, des différentes séquences qui constituent une séance d’entraînement
  • De l’agencement des moyens pédagogiques au sein de chacune des séquences



Elles sont en étroite corrélation avec :

  • Les caractéristiques psycho-physiques des joueurs donc de la phase d’évolution dans laquelle ils se situent. Une séance d’éveil n’a pas les mêmes modalités d’organisation qu’une séance d’initiation…
  • Les objectifs pédagogiques de la séance
  • Les moyens « matériel »
    • Créneau horaire : 1h15, 1h30, 2h…
    • Aire de jeu : un terrain à 11, un demi terrain, un quart de terrain…
    • Matériel pédagogique : 1 ballon par joueur, 1 ballon pour deux joueurs…, buts amovibles, coupelles, cerceaux…

Organisation des séquences

Organisation d’une séance « type » d’éveil

Elle « s’appuie » sur:
  • Une alternance de match, jeux, parcours et exercices de coordination…
  • Cinq séquences principales entrecoupées de récréation et d’exercices de coordination…
    • Première séquence : Jeu.
    • Deuxième séquence : Parcours relais ou jeu concours.
    • Troisième séquence : Jeu d’éveil.
    • Quatrième séquence : Jeu à effectif réduit
    • Cinquième séquence : Match.


Organisation d’une séance « type » d’initiation et de préformation

Elle « s’appuie » sur :

  • Des objectifs qui intègrent les six domaines de compétences
  • Cinq séquences
    • Première séquence dite « échauffement »
    • Deuxième séquence : Coordination – Vitesse
    • Troisième séquence : technique
    • Quatrième séquence : tactique
    • Cinquième séquence : match


Mais, en fonction du nombre hebdomadaire d’entraînements, l’éducateur peut choisir d’orienter ses objectifs seulement vers un ou deux domaines de compétences. Pour cela, il peut réduire le nombre de séquences à quatre, à trois, tout en augmentant leur durée respective...

Exemples
Une séquence qui aborde une ou deux compétences techniques
+
Une séquence « tactique » qui aborde un principe de jeu…
+
Match


Une séquence qui aborde certaines composantes de la coordination et de la vitesse
+
Une séquence qui a pour objectif un principe de jeu collectif…
+
Match


  • Associer deux séquences en une. Exemples :
    • L’échauffement avec la séquence coordination
    • La séquence « technique » avec la séquence « tactique »
    • La séquence « tactique » avec la séquence « match »

    Ce qui compte, ce n’est pas l’addition de plusieurs séquences d’entraînement mais la cohérence qui existe entre ces différentes séquences.


  • Cohérence :
    • sur un plan pédagogique :
      • Le contenu de la première séquence dite échauffement doit, le plus souvent, être orienté vers le ou les objectifs pédagogiques de la séance…
      • Il doit y avoir une association de compétences entre les objectifs techniques et les objectifs tactiques
    • Sur un plan physique et psychologique :
      • Il faut un bon équilibre entre les différentes séquences afin que la séance, dans sa globalité, réponde favorablement aux attentes et aux besoins des joueurs sans leur imposer des contraintes qu’ils ne seraient pas capables de supporter…
      • Equilibrer les séquences qui
        • sollicitent une dépense énergétique soutenue avec des séquences qui en sollicitent beaucoup moins…
        • sollicitent une attention très soutenue aves des séquences qui nécessitent moins de concentration…
        • un caractère moins ludique avec des séquences qui ne reposent que sur le jeu
        • Etc.