La séance avant-pendant-après

Une séance d'entraînement ne s'improvise pas, elle se prépare!

Les loisirs proposés aux jeunes, aujourd’hui, frôlent la perfection.
  • Le cinéma : Excellente qualité des images et des effets spéciaux ;
  • La musique : Excellente qualité du son numérique ;
  • Les consoles de jeu : Excellente qualité du graphisme ;
  • Etc.

* La recherche de la qualité concerne également l’élaboration de la séance d’entraînement !


Avant

1.A - Inscrire

La séance dans une ligne directrice
L'atteinte des objectifs sur le long terme (en référence aux caractéristiques de la catégorie)

1.B - Identifier

Les objectifs précis que l'on recherche :
  • Techniques ;
  • Tactiques ;
  • Physiques ;
  • Psychologiques ;
  • Etc...

Remarque : des buts concrets et spécifiques dirigent l'activité beaucoup plus efficacement.

1.C Adapter

  • L'exercice à ses intentions et selon les infrastructures dont on dispose :
    • A quoi va servir l'exercice technique que je propose?
    • De quoi va t-il rendre l'enfant capable?
    • Quels types de contraintes impose t-il à l'enfant?
    • Est-il en rapport avec le niveau et les capacités de l'enfant?
    • Comment cet exercice est-il organisé ?
      - Le visualiser, se l'imaginer
    • Principe: "Aller du simple au difficile"

    1.D - Préparer

    Le matériel sur le terrain avant l'arrivée des joueurs.

    1.E - Présenter

    • Succinctement le travail proposé ;
    • Renseigner le joueur sur le but poursuivi, le comportement attendu ;
    • Faire ressortir les difficultés que l'enfant peut rencontrer.

    1.F - Obtenir

    L'adhésion de l'enfant à ses projets.
    Remarque:
    L'enfant doit s'approprier les objectifs définis par l'éducateur et en faire une "affaire personnelle".


    2 - Pendant

    2.A – Se placer par rapport:

    • Au soleil : Les joueurs ne doivent pas être éblouis lors des explications et lors des démonstrations
    • Au vent : Les joueurs ne doivent pas être perturbés lors des explications verbales
    • Aux joueurs : La position de l’éducateur doit lui permettre d’avoir constamment les joueurs dont il a la responsabilité dans son champ visuel ; pour mieux les surveiller, contrôler leur action et leur comportement et pour que les joueurs sentent un regard attentif à ce qu’ils font…

    2.B - Expliquer L'Exercice - Le Jeu

    Le but (Parcourir une distance en un minimum de temps, atteindre une cible, envoyer le ballon dans un but, etc.).
    Les règles (Surface de jeu, type de déplacements, présence ou non du ballon, surfaces de contact autorisées, comptabilisation des points, etc.).
    L'organisation (La durée de l’exercice, le nombre de répétitions, le nombre de joueurs par exercice ou par équipe, la couleur des dossards, les permutations, etc.).

    2.C - Utiliser

    La démonstration, personnelle ou celle d'un ou plusieurs joueurs.

    2.D - Se faire comprendre

    Cette responsabilité incombe à l'émetteur. La signification d'un message est donnée par la réponse qu'elle suscite. La réaction obtenue est le seul critère d'évaluation probant.

    2.E - Vérifier

    Le degré de compréhension des enfants.
    Exemple : En excluant initialement, tout esprit compétitif et toute recherche de vitesse et de qualité d'exécution (1er passage de reconnaissance...).

    2.F - Faire respecter

    L'organisation: La pertinence et l'efficacité de la séance, de l'exercice en dépendent;
    Les règles du jeu: Pour préserver motivation, concentration, application et un bon état d'esprit.


    2.G - Conduire - Animer

    Rendre la séance vivante - attrayante. Cela dépend du contenu de la séance mais également du degré de motivation et de passion de l'éducateur.
    Trouver les bons moments et le bon rythme des interventions.

    2.H - Réguler - Adapter

    • L'exercice en fonction du moment, du degré de fatigue des joueurs, de leur état d’esprit, du niveau d’exécution, des conditions climatiques...
    • Varier sur l'intensité, la concentration, la vigilance, le degré de difficulté...
    • Alterner jeux, formes jouées, exercices et récréations.

    2.I - Faire répéter

    • Un certain nombre de fois, dans un certain laps de temps;
    • Ne pas aborder trop de thèmes dans une séance;
    • Ne pas multiplier les exercices par thème;
    • Il vaut mieux une séance courte avec un rythme optimal d'exécution technique, plutôt qu'une séance longue sur un rythme inadapté.
    • Ne pas vouloir tout voir le même jour

    2.J - Corriger

    CORRIGER est différent de REPROCHER
    • D'abord globalement puis individuellement; « Il est interdit de blesser un joueur devant un autre joueur » ;
    • Seulement le thème traité;
    • Introduire des exercices de correction;

    2. K - Valoriser

    Renvoyer des Feed-back positifs. "Le cahier de texte est plus important que le carnet de notes"

    2.L- Faire un bilan

    De séance avec les enfants qui doit toujours être positif et adressé à l'ensemble du groupe. Le bilan de séance est un moment de communication et d'échanges

    2.M - Impliquer

    Les joueurs dans le rangement du matériel puis les envoyer se doucher.


    3 - Après

    3.A - Evaluer

    Au niveau de la séance :
    • Le travail réellement effectué (Temps effectif d'entraînement, nombre réel de répétitions) ;
    • L'atteinte ou non des objectifs fixés;
    • En cas de non atteinte des objectifs fixés, procéder à une analyse réflexive de la séance pour en définir les causes.

    Au niveau des enfants

    • La réponse apportée par chacun d'eux; (nécessité d'avoir des critères d'évaluation )

    3.B - Mettre à jour

    Le dossier technique de chaque enfant.

    3.C - Concevoir

    La séance suivante en fonction du bilan réalisé.