Gardien de But

Approche pédagogique

Elle est très difficile concernant les enfants…

Elle doit associer :
  • La spécificité du poste
  • Les objectifs généraux de la catégorie qui proscrivent toute spécialisation
  • Les motivations fluctuantes dans cette tranche d’âge
  • Les exigences athlétiques dans les catégories supérieures concernant la taille…

Il faut « trouver » le bon dosage entre un entraînement généralisé correspondant à la phase d’éveil et d’initiation et un entraînement qui initie le jeune gardien de but à son poste.

cesarfoot, contenu pédagogique, introduction

Il ne faut jamais obliger un jeune joueur à occuper le poste de gardien de but ! Il faut lui en donner l'envie !

Concernant l’approche spécifique :

  • Il faut proscrire tout exercice à connotation physique !
  • Il faut respecter les caractéristiques psycho-physiques de l’enfant et les principes pédagogiques inhérents à la phase d’initiation
  • L’entraînement du jeune gardien est totalement différent de l’entraînement du gardien de but “Senior”!!!
  • Elle est identique à celle de ses camarades “de champ”
  • Il faut respecter les mêmes principes pédagogiques, en:
    • Accordant les mêmes priorités aux domaines de la coordination, technique et cognitif ;
    • Elaborant des entraînements à partir d’une programmation (notion de cycles pédagogiques)
    • Préservant le même dosage: Exercices - Situations – Jeux

Composantes techniques

Elles sont au nombre de quatre :
  1. La maîtrise du ballon, les prises de balle…
  2. Le contact au sol, les plongeons...
  3. Le placement
  4. Les relances (au pied, à la main)

La maitrise du ballon

Il faut rechercher une dextérité maximum en privilégiant une manipulation fréquente du ballon, de football en priorité, mais aussi des ballons de rugby, de basket, de hand-ball et des balles de tennis…

Il faut alterner l’utilisation des mains gauche et droite dans tous les exercices à une main...


Les prises de balle : au sol, à mi-hauteur, aériennes…


Il faut rendre le jeune gardien de but capable de:
  • Décomposer le geste à l’arrêt puis progressivement en mouvement;
  • Avoir une bonne position de base :
    • Etre sur les avants pieds. Ne pas être sur les talons…
    • Avoir un bon écart anatomique. Pieds légèrement écartés…
    • Une bonne position des bras…
  • Se positionner, autant que possible, derrière le ballon (ballon, main, corps);
  • Fixer le ballon du regard, lui apprendre à ne pas fermer les yeux;
  • Aller au devant du ballon, lui apprendre à ne jamais reculer;
  • Réaliser un contact simultané des deux mains sur le ballon.


Les plongeons

Il faut rendre le jeune gardien de but capable de maîtriser les techniques de réception lors des contacts ou des chutes au sol :
  • En avant, avec un rappel des techniques de prise de balle au sol;
  • Latéralement, en recherchant:
    • Une bonne position des appuis, du corps, des mains;
    • A « couper » la trajectoire du ballon.

Il faut rendre le jeune gardien de but capable d’effectuer des « sorties » dans les pieds de l’adversaire…
Il faut choisir des situations simples pour :

  • Vaincre l’appréhension ;
  • Se familiariser avec le contact avec l’adversaire.


Le placement

Il faut rendre le jeune gardien de but capable de bien se positionner par rapport:
  • Au tireur, en respectant :
    • L’axe « Ballon – Milieu du but »
    • La distance « Tireur – Ligne de but »

  • Au terrain, en analysant l’évolution offensive adverse et/ou celle de son équipe… Il doit choisir une position plus ou moins « haute », plus ou moins « avancée » sans avoir la crainte d’être lobé…

  • A la situation offensive adverse en prenant en compte à la fois le « porteur » du ballon et la position des autres adversaires… Lors d’un débordement, par exemple, il faut apprendre au jeune gardien à se positionner par rapport à l’ailier, son propre but et l’attaquant axial susceptible de recevoir le centre…


Les relances


Il faut rendre le jeune gardien de but capable d’effectuer une bonne relance:
  • A la main
    • Au sol, en cherchant à bien faire rouler le ballon sans provoquer des rebonds...
    • En l’air, en cherchant à atteindre directement le partenaire sans provoquer, là encore, un voire plusieurs rebonds (bras roulé)

  • En associant la main et le pied. Notion de dégagement.

    Avec le cou de pied

    • De volée, en frappant directement le ballon sans que ce dernier ne touche le sol;
    • En 1/2 volée, en frappant le ballon dès son contact avec le sol. C’est un excellent exercice de coordination...

  • Avec le pied sur un ballon au sol, en utilisant les mêmes techniques que le joueur de « champ »
    • Avec le pied droit – Avec le pied gauche
    • Après contrôle – Sans contrôle
    • Avec une trajectoire rectiligne – Avec une trajectoire ascendante


La planification

Elle s’intègre totalement à la planification du groupe, de l’équipe…

Elle respecte les critères d’efficacité suivants :
  1. La régularité
    • Toute l’année…
    • Un entraînement spécifique, une fois par semaine, en plus du ou des entraînement(s) collectif(s), représente un bon équilibre dans la programmation hebdomadaire...
    • La première partie d’un entraînement collectif est souvent le moment le plus adéquate à des exercices spécifiques…

  2. La polyvalence
    Le jeune joueur doit participer aux séances collectives en tant que joueur de champ pour :
    • Acquérir les compétences indispensables concernant les domaines de la coordination et du traitement de l’information
    • Améliorer son jeu au pied
    • “Repartir” sur de bonnes bases, s’il décidait, dans le futur, de changer de poste...


Les conditions "matérielles"

  • Sur une surface souple, sur laquelle il n’y a aucun risque de traumatisme pour le jeune joueur
  • Attention! La fosse à sable n’est pas forcément adaptée. Elle peut engendrer une fatigue importante et des problèmes articulaires
  • En gymnase, mais avec l’utilisation de tapis de réception
  • Sur le terrain. Dans ce cas, en prenant en compte la notion de repères (buts, lignes...)
  • Avec des ballons bien gonflés, adaptés à la morphologie du jeune joueur
  • Avec des protections (coudières, pantalons, maillots manches longues)